Le rialto

 

retour au programme ...

SLIMETIME, A GUIDE TO SLEAZY, MINDLESS MOVIES

Nouvelle bible pour les amateurs des films barrés ou mal-barrés et de leur histoire. Slimetime détaille la longue liste de films terriblement à la mode chez les gens qui ne les ont pas vus. L'occasion surtout de compléter ses infos sur la Blaxploitation, les films de bikers, ceux sur le LSD et la mouvance cinématographique hippie, pour finir par la longue litanie des films d'exploitation gore ou fantastique. Plusieurs centaines de films décortiqués, une sélection assez large allant de l'inévitable King Kong au plus confidentiel Pull my Daisy de Robert Frank. Mais les classiques ne sont pas oubliés, de I dismember mama au bizarroïde Orgy of the dead [chronique], en passant par les plus improbables apotres du n'importe quoi comme Navy VS the night monster (avec l'épatante Mamie Van Doren qui malheureusement ne vieillit pas très bien dans sa tête comme nous le confirme son site).

Mais l'intérêt principal du livre de Steven Puchalski est d'avoir su faire le lien entre ces films mythiques (pour certains) avec une partie du cinéma récent sans exception de genre et cela fonctionne. On pourra retrouver des oeuvres qui séparément ont l'air très éloignées les unes des autres, mais qui, rattachées à cette histoire du cinéma d'angoisse trouvent finalement naturellement leur place. On retrouve côte à côte le totalement terrifiant Nekromantik de Jörg Buttgereit (film qui fut rapidement interdit, avec saisie et destruction des copies, dans certains pays d'Europe lors de sa sortie et dont le réalisateur sauva de justesse les masters), et l'aussi terrifiant -mais de façon bien différente- Salo, ou les 120 journées de Sodome de Pier Paolo Pasolini (qui vient juste de ressortir en DVD) ceux-ci jouxtent soudain sans encombre le très beau Near Dark, l'étonnant film de vampire de Katherin Bigelow, elle-même voisinant des films des Monthy Python.
L'ensemble manque cependant de cinéma sud-américain ou italien, grands pourvoyeurs de séries B bien grasses. Peu de cinéma asiatique et encore moins de gore contemporain sauce scandinave (un peu aigre). Mais bon, le livre est plutôt moins avare en production non américaine que bien d'autres et on pourra fantasmer à souhait sur les petits budgets que l'on na pas vus, voire dont on na jamais entendu parler, tout en se demandant si l'on manque vraiment quelque chose.

JP.

SLIMETIME (A guide to sleazy, mindless movies)
Steven Puchalski
380 pages | 24,95 $ | éd. Critical vision book
ISBN 1-900486-21-0
www.headpress.com